Journal de grève J119

« Pas de prise de tête »

Ce sont les mots qui reviennent le plus quand je fais défiler les profils de mecs cis hétéro sur Tinder. Comme une litanie, un vœu masculin psalmodié à l’infini. Plus de la moitié des hommes qui écrivent quelque chose sous leurs photos inscrivent ça : ils veulent des « rencontres sans prise de tête ».

J’ai l’impression, quand je swipe à gauche sur cette expression qui s’affiche encore et encore et encore, de toucher du doigt les constructions à l’eau de rose de ces hommes. De voir s’ouvrir des rideaux de velours rouge sur le château de leurs idéaux romantiques. Ces hommes attendent : de l’évidence. Le « pas de prise de tête », c’est l’espoir qu’une femme va être en accord avec eux, qu’ils vont se comprendre, sans avoir à mettre de mots, sans discuter, sans négocier, que ça va couler de source. Qui n’a pas envie de rapports fluides, de communication aisée ? Moi aussi, je rêve de simplicité ! Mais… je sais aussi qu’elle a un prix. Celui de l’ouverture à l’autre, de la co-écoute, celui du courage émotionnel aussi, le courage de se rendre vulnérable. 

Naïveté ou paresse ?

Je trouve plutôt naïve, de la part de grands gaillards de plus de 30, 40 ans, cette quête d’une relation sexo-affective « sans prise de tête », toute lisse. Comment espérer interagir avec d’autres êtres humains, et a fortiori partager de l’intime avec elleux, dans une fluidité parfaite, une simplicité délicieuse, sans anicroche aucune ? Avec qui ça se passe comme ça ? Quelle relation familiale , quel partenariat professionnel ou quelle amitié durable, par exemple, ne rencontrent pas des moments de tension, de discordance, où l’on est obligé.e.s de se « prendre la tête » pour se réaligner, et fonctionner de nouveau en harmonie ? La vie amoureuse est-elle si peu digne d’efforts aux yeux de ces hommes ?

En fait, est-ce que cette injonction au « pas de prise de tête » ne révèlerait pas surtout une certaine paresse ? Alors oui, ces hommes posent en quelque sorte une limite ; ils ne veulent pas de disputes, ils considèrent sans doute que la vie est trop courte pour la passer en prises de bec. Mais refuser de faire l’effort de résoudre le moindre conflit avec ses partenaires, quand on est un homme hétéro, ça revient surtout à s’assoir les bras croisés et à laisser les femmes avec qui on partage sa vie amoureuse s’occuper de prendre soin de la relation de A à Z. Car pour respecter l’injonction d’un homme à l’absence de « prise de tête », les femmes qui le fréquenteront vont devoir dresser leur antennes relationnelles, essayer sans relâche (et souvent non sans anxiété) de le comprendre, de s’ajuster, en se reposant souvent uniquement sur l’implicite, le non-dit. Lorsqu’elles voudront exprimer des besoins, des demandes, elles devront prendre mille précautions pour ne pas le brusquer, pour ne pas risquer de franchir cette limite. Bref, elles consacreront beaucoup d’énergie — et de tact — à prendre soin du lien et, in fine, de cet homme. Au détriment de leurs propres besoins affectifs et personnels. Une femme qui m’a écrit après mes derniers posts m’a dit appeler les hommes phobiques de la prise de tête des « fainéants affectifs ». J’adore ce terme ! 

« L’ingénieur et l’infirmière »

Pour ma part, je trouve que la (fausse) sérénité à laquelle aspirent ces hommes coûte cher en charge émotionnelle aux femmes avec qui ils relationnent. Le dernier épisode du Cœur sur la table,  « l’ingénieur et l’infirmière », explique de façon implacable pourquoi le labeur émotionnel, immense, non reconnu, incombe de façon systémique aux femmes. Je vous le recommande chaudement. J’ajouterai en guise de conclusion que perso, je trouve qu’en plus d’être énergivore, la dictature du « pas de prise de tête » blesse les femmes. Parce qu’instaurer le non-dit comme base de relation, rendre la communication entre deux personnes qui partagent une intimité anxiogène… c’est créer le lit de relations toxiques pour les femmes qui s’y engagent. 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s