Pute n’est pas une insulte. C’est un travail.

« Pute », « traînée », « salope », « fils de pute », « enculé », « branleur », « pédé »… les insultes en disent beaucoup sur cell.eux qui les profèrent : sur leurs peurs, leurs limites, leurs structures mentales. De la même façon que les insultes homophobes trahissent une peur profonde de ne pas correspondre aux schémas bien virils d’une masculinité patriarcale, que disent les insultes putophobes de notre façon de concevoir le sexe ? Les transactions financières régissent tous les domaines de notre vie. On paie pour manger, se loger, on paie pour travailler, on paie même pour mourir. Alors pourquoi les transactions financières autour du sexe sont-elles considérées encore trop largement comme un tabou, un déshonneur ? Pourquoi la figure de la pute fait-elle si peur ? Est-ce parce que comme la sorcière, elle est libre, indépendante, a choisi de vivre à la marge, de se foutre de ces morales patriarcales – fondées sur le contrôle du corps des femmes – qui régissent nos sociétés ?
Les insultes sont un point de départ intéressant pour questionner nos schémas de pensée, nos peurs, nos mépris de classe, de sexe, de race. 
Quels qu’ils soient, il reste les faits : le travail du sexe est de fait un travail. Quels que soient les stigmas qui pèsent sur la rémunération de la sexualité, les TDS travaillent, répondent à des besoins, et méritent des droits égaux à ceux de tous les autres travailleurs et travailleuses. Les TDS méritent de travailler en sécurité. Les TDS méritent le respect de leurs compétences et de leur profession. Les TDS méritent le respect de leurs droits, en tant que personnes, en tant que travailleurs et travailleuses.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s